L’émergence de la reconnaissance vocale - FRSH
51755
post-template-default,single,single-post,postid-51755,single-format-standard,cookies-not-set,qode-core-1.1,ajax_fade,page_not_loaded,,brick-ver-2.2, vertical_menu_with_scroll,smooth_scroll,fade_push_text_top,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.4,vc_responsive
Reconnaissance vocale

L’émergence de la reconnaissance vocale

2019 est véritablement l’année du mobile avec la décision de Google de choisir une stratégie « Mobile first » qui consiste à privilégier les sites conçus pour la version mobile plutôt que desktop. Si vous ne voyez pas de quoi il s’agit, je vous invite à lire notre article Mobile first : votre site est-il bien positionné sur Google ?
2020, quant à elle, sera probablement celle la voix. Toutes les tendances marketing en parlent, la reconnaissance vocale est en pleine croissance et révolutionne le monde de la recherche. Elle peut se définir comme étant la retranscription automatique d’un son sous forme de texte.

La reconnaissance vocale s’apparente à tous les assistants vocaux personnels comme Alexa, Google Home, Siri ou Cortana. Même si les français comme les européens sont encore frileux face à l’utilisation des requêtes vocales, l’ensemble de la population mondiale s’en sert très régulièrement. Les questions sont encore basiques, il s’agit surtout de recherches liées à la météo, l’actualité, aux informations simples et générales, à la mise en place d’alertes ou au lancement de musique. Cependant toutes les études annoncent la progression certaine de l’utilisation de la voix pour ses recherches. De plus le vocal commerce est dès à présent le 4e canal1 de vente après le magasin, le e-commerce et le m-commerce (mobile commerce).

 

Pourquoi un tel engouement ?

  • Facilité de l’usage en supprimant des étapes inutiles
  • Rapidité et pertinence de la réponse
  • Possibilité d’utilisation en accomplissant une tâche annexe en même temps

Alors que nous écrivons 53,5 mots à la minute avec un clavier, 161,2 mots peuvent être saisis à la minute avec la voix2 !

 

1 Hubinstitute
2 BI Intelligence

 

Quel impact sur votre site ?

 

Pensez Mobile First !

Les sites doivent être optimisés pour le mobile car 80% des accès se font par le biais d’un smartphone. C’est le premier pas essentiel pour s’assurer d’un bon référencement naturel.

 

Rendez vos contenus conversationnels

Les sites doivent se positionner sur des mots-clés basés sur un besoin détaillé et non plus sur des termes précis. Par exemple, un internaute ne va plus rechercher « coiffeur homme Lyon » mais va plutôt se renseigner sur « quel meilleur coiffeur homme près de chez moi ». La précision est le mot d’ordre, il faut s’imaginer dans la peau de la personne qui va effectuer la requête et pouvoir y répondre dans votre site et/ou dans votre blog.

 

Ne négligez pas Google My Business

La majorité des recherches vocales sont locales. Pour le commerce, les requêtes vont porter sur un besoin immédiat et limité à la zone géographique proche. La fiche descriptive de Google My Business permettra d’apporter les information clé sur votre entreprise, d’être facilement localisable et de proposer un itinéraire.

En somme, il est important de faire évoluer votre stratégie de référencement pour positionner votre site sur de nouvelles requêtes comportant plusieurs mots et expressions que les internautes pourraient demander à l’oral.

 

Une astuce ? 

Faire des FAQ en écrivant les questions que peuvent se poser n’importe quel internaute avec des expressions/mots conversationnels afin de sortir dans les meilleurs résultats sur ce modèle de recherche.